ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 28/1 - 2015  - pp.47-53  - doi:10.1007/s11724-015-0410-7
TITRE
Thermalisme et douleur chronique en rhumatologie : revue des essais cliniques randomisés (ECR) et des méta-analyses

TITLE
Spa Therapy and Chronic Pain in Rheumatology: Review of Randomized Clinical Trials (RCTs) and Meta-Analysis

RÉSUMÉ

Évaluer les niveaux de preuve scientifique des interventions thermales en rhumatologie chez le patient douloureux chronique.

Recherche bibliographique à partir de la base de données Medline : a) des méta-analyses ; b) des essais cliniques randomisés (ECR). Inclusion des ECR comportant : a) une évaluation de la douleur ; b) un nombre de patients inclus par groupe supérieur à 25 ; c) un calcul statistique de la différence de l’évolution intergroupe ; d) une évaluation des critères de jugement effectuée à distance de la fin des traitements.

Vingt-sept ECR ont été identifiés correspondant à 28 évaluations puisqu’un ECR a évalué à la fois la lombalgie et la gonarthrose : soit 7 ECR pour la lombalgie chronique commune, 1 pour la cervicalgie chronique commune, 11 pour la gonarthrose, 3 pour l’arthrose digitale, 2 pour la fibromyalgie, 2 pour la polyarthrite rhumatoïde (PR) et 2 pour la spondylarthrite (SA). Les trois méta-analyses portent sur la lombalgie chronique, la gonarthrose et la fibromyalgie. La lombalgie commune chronique et la gonarthrose apparaissent comme les mieux évaluées. Pour ces deux indications, on note un effet antalgique rémanent sur plusieurs mois des interventions thermales, avec amélioration parallèle de la consommation antalgique, de la fonction et de la qualité de vie. L’arthrose digitale, la fibromyalgie, la PR et la SA ne disposent chacune que d’un petit nombre d’évaluations par ECR, ces derniers montrant également un effet bénéfique symptomatique rémanent sur les douleurs chroniques.

Les résultats des ECR et des méta-analyses indiquent un effet bénéfique des interventions thermales sur la douleur chronique, la réduction de la consommation d’antalgiques, la fonction et la qualité de vie des interventions, principalement pour la lombalgie chronique et la gonarthrose, et, à un moindre degré, pour l’arthrose digitale, la fibromyalgie, la PR et la SA. La poursuite de l’effort d’évaluation est indispensable pour les indications rhumatologiques insuffisamment ou non évaluées par des ECR.



ABSTRACT

To assess the levels of scientific evidence on spa interventions for chronic pain in rheumatology.

A literature search was performed on Medline database: (a) meta-analysis; and (b) randomized clinical trials (RCTs), with (a) an assessment of pain; (b) the number of patients per group > 25; (c) inter-group comparison; and (d) middle- to long-term follow up.

We identified 27 RCTs corresponding to 28 evaluations (one RCT evaluated both low back pain and knee osteoarthritis): 7 RCTs on chronic low back pain, 1 on chronic neck pain, 11 on knee osteoarthritis, 3 on hand osteoarthritis, 2 on fibromyalgia, 2 on rheumatoid arthritis (RA), and 2 on ankylosing spondylitis (AS). Three meta-analyses on chronic low back pain, knee osteoarthritis, and fibromyalgia were identified. The level of evidence was better for chronic low back pain and knee osteoarthritis; the results were in favor of reduction in analgesic consumption over several months after spa treatment, and improvement in function and quality of life. There were few RCTs on hand osteoarthritis, fibromyalgia, RA, and AS; and these also showed a persistent beneficial effect on symptomatic chronic pain.

There is a high level of evidence that spa interventions reduce chronic pain and analgesic consumption and improve function and quality of life, in chronic low back pain and knee osteoarthritis cases. But, the level of evidence was lower for hand osteoarthritis, fibromyalgia, RA, and AS. Further RCTs are needed for the conditions that have low level of evidence.



AUTEUR(S)
A. FRANÇON, B. DUPLAN, F. Begum Erol FORESTIER, R. FORESTIER

MOTS-CLÉS
Douleur chronique, Cure thermale, Balnéothérapie, Essai clinique randomisé, Méta-analyse

KEYWORDS
Chronic pain, Spa therapy, Balneotherapy, Randomized clinical trial, Meta-analysis

BIBLIOGRAPHIE
archives.dea.revuesonline.com/revues/53/10.1007/s11724-015-0410-7.html

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (146 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier