ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 1/4 - 1988  - pp.165-170  - doi:10.1007/BF03007248
TITRE
Comparaison de la sensibilité à la douleur chez des étudiants céphalalgiques et non céphalalgiques par un questionnaire basé sur la théorie de la détection du signal

RÉSUMÉ

Vingt-huit étudiants ont répondu d’une part à un questionnaire concernant la présence chez eux de céphalées, d’autres douleurs, et la prise d’antalgiques, d’autre part à un questionnaire d’Evaluation de Situations Douloureuses Imaginées adapté du SPQ de Clark. La correction de ce dernier se fait selon la Théorie de la Décision Sensorielle (SDT).

En comparant céphalalgiques et non céphalalgiques, on n’a pas trouvé de différence tant dans le niveau du critère que dans celui de la discrimination.

Par contre, on a pu mettre en évidence un abajssement significatif de ces deux paramètres chez les sujets qui souffrent le plus souvent de diverses douleurs et qui y réagissent par la prise d’antalgiques. Les sujets douloureux — mais non uniquement céphalalgiques — consommateurs d’antalgiques sont donc moins stoïques d’une part et ont une moins bonne discrimination entre douleur et non-douleur d’autre part.

Les auteurs attirent l’attention sur les différences obtenues au niveau du critère — mais pas à la discrimination — selon qu’on utilise une échelle visuelle analogique ou nominale.



ABSTRACT

Twenty-eight students have been submitted to two questionnaries. The first one concerned their suffering of headache and other pains and their analgesics intake. The second one was a French translation and adaptation from Clarks Situational Pain Questionnaire, corrected along the methods of the signal detection theory.

The comparison between people suffering or not from headache did not show any difference in the levels respectively of the criteria and of the discrimination. However, the study has evidenced a significant lowering of both parameters in the subjects who were the most often suffering of several pains and reacting to it with an analgesics intake. Pain subjects — and not merely headache sufferers — used to take analgesics for pain relief appear as less stoical on the one hand and have a poorer discrimination between pain and not pain on the other hand.

The authors draw the attention upon the differences got in the level of the criteria — but not of the discrimination — between the visual analog scale and the verbal scale.



AUTEUR(S)
P. VIOLON, F. PLATIAU, A. VIOLON

Reçu le 5 octobre 1988.    Accepté le 25 octobre 1988.

KEYWORDS
Pain, sensitivity, cephalalgia, signal detection theory, Situational Pain Questionnaire

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (612 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier