ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/2 - 1999  - pp.115-120  - doi:10.1007/BF03008475
TITRE
Monoxyde d’azote (NO) et nociception: détection électro-chimiquein vivo dans la corne dorsale de la moelle épinière

RÉSUMÉ

Des microélectrodes en fibre de carbone (diamètre 30 μm, longueur 400 μm) traitées sont introduites dans la corne dorsale lombaire du rat anesthésié ou décérébré-spinalisé, où on enregistre, par voltamétrie in vivo des pics de courant dóxydation spécifique du NO. Les inhibiteurs de NO-synthases diminuent les courants d’oxydation, tandis que les donneurs de NO les augmentent fortement. Le NMDA et le glutamate provoquent des augmentations fortes, tandis que la kétamine ou le MK-801 bloquent ces augmentations. Les stimulations électriques nociceptives transcutanées de la patte provoquent des augmentations phasiques des pics de courant. L’injection sous-cutanée de carragénine dans la patte postérieure ipsilatérale entraîne une inflammation durable et une augmentation prolongée du courant d’oxydation dans la corne dorsale. En conclusion, la voltamétrie in vivo permet de développer l’approche du rôle du NO dans le système nerveux central et apporte une preuve directe de l’implication d’un tel messager intercellulaire dans la transmission des messages nociceptifs dans la corne dorsale de la moelle, notamment lors de processus inflammatoires.



ABSTRACT

Treated and modified carbon fiber microelectrodes (30 μm diameter, 400 μm length) allowed in vivo voltammetric detection of nitric oxide (NO). In anesthetized or decerebrated-spinalized rats, at the lumbar dorsal horn level, NO-synthases inhibitors decreased the NO production, whereas NO donors dramatically increased the NO oxidation current. Glutamate and NMDA both induced a rapid, large and sustained increase in NO release, which was blocked by the NMDA blockers ketamine and MK-801. Transcutaneous electrical nociceptive stimulations of the hindpaw provoked transient increases in the oxidation current. Peripheral inflammation following carrageenan subcutaneous plantar injection gave a marked and sustained increase in NO electrochemical signals. It is conclude that in vivo voltammetry allows to monitor NO along with the occurrence of nociceptive processes. This constitutes a direct demonstration that the intercellular messenger NO participates in the transmission of noxious afferent messages in the dorsal horn of the spinal cord, particularly during inflammation.



AUTEUR(S)
J.P. RIVOT

Reçu le 26 janvier 1999.    Accepté le 2 février 1999.

KEYWORDS
Glutamate, inflammation, nitric oxide, nociception, spinal cord, voltammetry

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (639 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier