ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/2 - 1999  - pp.129-134  - doi:10.1007/BF03008477
TITRE
Caractérisation des troubles sensitifs et des douleurs neuropathiques associés aux syringomélies

RÉSUMÉ

Une évaluation quantitative des douleurs neuropathiques centrales et des déficits sensitifs associés à la syringomyélie a été réalisée pour étudier les relations possibles entre la douleur et les déficits. Douze patients (7 hommes, 5 femmes) âgés en moyenne de 40,7 ans±11,8 ans (27–63 ans), présentant une syringomyélie associée à une malformation de Chiari type 1 (9 cas), plus rarement liée à une scoliose ou à un traumatisme (2 cas) ont été inclus. Une évaluation de l’intensité et de l’étendue de la douleur spontanée et de l’allodynie tactile a été réalisée, couplée à une détermination des seuils de détection et de douleur à des stimulations mécaniques (poils de Von Frey), des seuils de détection et de douleur au chaud et au froid (thermotest), des seuils vibratoires (vibramètre), et de l’étendue des déficits thermiques. Cette évaluation a mis en évidence dans tous les cas des anomalies des seuils de détection et de douleur au chaud et au froid, s’étendant sur 1 à 18 dermatomes. Une IRM avec coupes axiales et longitudinales a mise en évidence une bonne corrélation entre l’extension paramédiane de la fente et la latéralisation des déficits. La douleur spontanée (16 territoires douloureux étudiés) était le plus souvent localisée dans une aire de déficit thermique (11 cas), mais aucune corrélation n’a été retrouvée entre son intensité et l’importance des déficits. En outre, les douleurs spontanées et surtout provoquées, étaient fréquemment localisées dans des territoires peu déficitaires ou adjacents au déficit. Ces données indiquent l’intérêt de l’évaluation quantative des troubles de la sensibilité chez les patients syringomyéliques, en suggérant notamment que les douleurs neuropathiques centrales ne sont pas corrélées à l’importance de la désafférentation.



ABSTRACT

The present study aimed to perform quantitative sensory testing (QST) in patients with painful syringomyelia in order to study the possible relationships between neuropathic pain and sensory deficits. Twelve consecutive patients (7 men, 5 women) aged 40.7±11.8 (range 47–63 years), presenting with cervico-dorsal (11 cases) or dorso-lombar (1 case) syringomyelia completed the study. Spontaneous pain and dynamic tactile (brush-evoked) allodynia were scored ona VAS. Von Frey hairs, vibrameter and a thermotest device were used to determine the mechanical, vibratory- and thermal-, detection and pain thresholds. Results indicate, that all the patients presented with thermo-algic deficits (extending from 1 to 18 dermatomas). Complete magnetic resonance scans, including axial images, demonstrated good correlation between paramedian extension of the syrinx and sensory deficits. Spontaneous neuropathic pain (16 painful areas studied) was generally located within an area of thermal deficit (11 cases). However, its intensity was not correlated with the magnitude of the thermal deficit. Allodynia was observed in areas of lesser sensory defect, notably at junctional territories between normal and lesioned areas. These results suggest, that central neuropathic pain are not correlated to the importance of deafferentation in these patients.



AUTEUR(S)
N. ATTAL, F. PARKER, L. BRASSEUR, M. CHAUVIN, M. TADIÉ, BOUHASSIRA

Reçu le 26 janvier 1999.    Accepté le 2 février 1999.

KEYWORDS
Neuropathic pain, quantitative sensory tests, syringomyelia

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1004 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier