ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 12/3 - 1999  - pp.219-230  - doi:10.1007/BF03008487
TITRE
Antiépileptiques et canaux ioniques

RÉSUMÉ

Les antiépileptiques sont utilisés de manière empirique dans le traitement des douleurs neuropathiques. Si certains d’entre eux affectent la neurotransmission glutamatergique (acide valproïque, felbamate) ou GABAergique (benzodiazépines, vigabatrin), leurs cibles principales sont les canaux sodium (phénytoïne, carbamazépine, lamotrigine, acide valproïque, felbamate) et calcium (gabapentin) sensibles au potentiel. Chez l’animal, les effets antihyperalgésiques des antiépileptiques peuvent être mis en évidence dans des modèles de douleurs non seulement neuropathiques mais aussi inflamamtoires. Les modifications marquées de l’expression et/ou des propriétés des cibles des antiépileptiques observées dans ces modèles altèrent les propriétés élecriques des membranes des neurones, ce qui pourrait contribuer à la genèse des douleurs. C’est le cas plus particulièrement des changements des caractéristiques des canaux sodium sensibles au potentiel, dont certains sont experimés de manière préférentielle, voire speércifique, dans les fibres afférentes primaires qui transmettent les messages nociceptifs. On peut penser que des composés synthétisés pour moduler sélectivement les canaux ioniques propres aux fibres afférentes primaires auront une efficacié thérapeutique supérieure à celle des antiépileptiques actuellement disponibles, tout en étant dépourvus de leurs efets indśirables.



ABSTRACT

Anticonvulsant drugs are empirically used for alleviating neuropathic pain. Although some of them affect glutamatergic (valproic acid, felbamate) and GABAergic (benzodiazepines, vigabatrin) neurotransmission, their main targets are voltage-dependent sodium (phenytoin, carbamazepne, lamotrigine, valproic acid, felbamate) and calcium (gabapentin) channels. Anticonvulsant drugs exhibit antihyperalgesic effects in animal models of both neuropathic and inflammatory pain. Marked alterations of the expression and/or the properties of anticonvulsants’ targets in these animal models change the electrical properties of the neurone membranes, and might contribute to the generation and maintenance of pain. This applies particularly to the modifications of the characteristics of the voltage-dependent sodium channels, some of which are preferentially, and even specifically, expressed in primary afferent fibres that convey nociceptive messages.Compounds developed to selectively modulate the ionic channels proper to the primary afferent fibres can be expected to have higher therapeutic efficacy than anticonvulsant drugs presently available, and to be devoid of their undesirable effects.



AUTEUR(S)
E. COLLIN

KEYWORDS
Anti-épileptiques, canaux ioniques, douleurs neuropathiques

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,46 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier