ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/3 - 2000  - pp.139-142  - doi:10.1007/BF03006594
TITRE
Les «nouvelles» algies de la face

RÉSUMÉ

L’algie vasculaire de la face et la névralgie du trijumeau sont des céphalées facilement individualisables par, un interrogatoire rigoureux. Mais il existe des entités intermédiaires individualisées plus récemment: ce sont les nouvelles algies faciales, souvent dénommées algies faciales atypiques, comprenant les hémicranies paroxystiques chroniques et épisodiques, le syndrome SUNCT (short lasting unilateral nevralgia with conjonctival injection and tearing) et l’Hemicrania Continua. Ces nouvelles algies faciales sont caractérisées par l’unilatéralité de la douleur, le plus souvent orbitaire out temporale, l’existence de symptômes neourovégétatifs associés à la douleur., ce qui fait soulever l’hypothèse physiopathologique d’une activation trigemino-parasympathique (boucle réflexe entre nerf trijumeau et contingent paraysympathique du nerf facial). Les hémicrânies paroxystiques se rapprochent de l’algie vasculaire de la face, mais il s’agit d’une affection à prédominance féminine pour laquelle les crises sont plus fréquentes et plus brèves. Le syndrome SUNCT se caractérise par des crises d’allure plus névralgiques bien que non systématisées à une des trois branches du nerf trijumeau. Enfin, l’Hemicrania Continua, la plus rare des céphalées dysautonomiques, comporte, comme son nom l’indique une douleur d’évolution continue. En raison de l’existence de quelques cas ayant révélé un élément lésionnel sous-jacent, une imagerie encéphalique doit être réalisée de principe. Rares, elles sont pourtant importantes à reconnaître car pour certaines d’entre elles, il existe des thérapeutiques spécifiques efficaces: les hémicrânies paroxystiques et l’Hemicrania Continua sont caractérisées par leur sensibilité à l’indométhacine.



ABSTRACT

Though Cluster Headache, Trigeminal nevralgia are well-known, some dysautonomic headaches are rare, and more recently described: these headaches with autonomic features are chronic and episodic paroxysmal hemicrania, SUNCT syndrome (short lasting unilateral nevralgiform headache nevralgia with conjonctival injection and tearing) and Hemicrania Continua. These headaches are characterised by the unilaterality of the pain, temporal or orbital, and by the associated autonomic features. The pathophysiology of these disorders may be linked with a connection between the trigeminal nerve and the facial para sympathetic outflow. Episodic paroxysmal hemicrania are characterized by frequent short lasting attacks of pain, ressembling to cluster headache, but with more frequent and briefer attacks. The SUNCT syndrome is rare and the pain is nevralgiform, even if not systematised. At last in hemicrania continua there is a continue pain. Secondary Paroxystic Hemicrania, SUNCT syndromes, and Hemicrania Continua have been reported, that’s why investigations are required to identify or exclude treatable underlying causes. Despite their low frequency, they must be recognized because of their possible selective response to treatment: Paroxysmal Hemicrania and Hemicrania Continua are absolutely responsive to indomethacine.



AUTEUR(S)
V. DOUSSET, B. BROCHET, P. HENRY

KEYWORDS
Chronic Paroxysmal Hemicrania, episodic Paroxysmal Hemicrania, SUNCT syndrome, Hemicrania Continua, trigeminal, autonomic cephalgia, indomethacin

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (340 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier