ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 13/3 - 2000  - pp.149-157  - doi:10.1007/BF03006596
TITRE
L’évaluation des pratiques addictives des douloureux chroniques

RÉSUMÉ

La clinique des pratiques addictives des douloureux chroniques est complexe et a longtemps fait l’objet de publications contradictoires. Une mise au point s’avère d’autant plus nécessaire que le rôle étiopathogénique, de l’abus médicamenteux dans l’aggravation et la chronicité de certains types de douleurs est largement reconnu. Différents auteurs soulignent que l’évaluation des comportements addictifs des patients douloureux chroniques pourrait être améliorée, si l’on utilisait les définitions standardisées appliquées classiquement à la toxicomanie, celle de l’Association Américaine de Psychiatrie (dépendance et abus), et celle de l’Organisation Mondiale de la Santé (dépendance et usage nocif pour la santé). Le recours à des définitions standardisées (abus, dépendance) ne peut rendre que plus lisibles les données recueillies. Les comparaisons deviennent possibles et l’examen des études publiées fournit une approximation de la prévalence de l’abus et de la dépendance médicamenteuse des sujets consultant pour une douleur chronique (entre 10 à 20%). Mais, l’inadaptation partielle de ces définitions lorsqu’elles sont appliquées à la population des douloureux chroniques est discutée. Leur inconvénient principal est que les comportements addictifs de la majorité de ces sujets douloureux chroniques n’entrent pas dans la catégorie de la dépendance ni même de l’abus de médicaments. Cette évaluation, bien qu’utile, s’avère être réductrice face à la complexité de la psychopathologie des conduites addictives et de ses intrications multiples avec la pathologie douloureuse.



ABSTRACT

Addiction in chronic pain patients is a complex topic and the studies published have long been contreversial. Some authors suggested that the use of standardized diagnostic criteria for addiction developped in the population of substance abusers could improve the assessment of addiction in chronic pain patients. Operational diagnostic criteria have been defined by the World Health Organization (for substance dependence and harmful use) and the American Psychiatric Association (for substance dependence and abuse). A review of studies using these criteria indicated that drug dependence or abuse occurred in a minority of chronic pain subjects (10 to 20%). These definitions should be interpreted caustiously when applied to chronic patients and the limitations are discussed. It appeared that the categorical model of substance use disorder could be applied to a subset of chronic pain patients but that clinical observations and quantitative evaluations indicated that a larger subset of addictive behaviors were not captured by this kind of evaluation.



AUTEUR(S)
P. FRANQUES, P. HENRY

KEYWORDS
Chronic pain, addiction, substance abuse, substance dependence, evaluation, categorical classification

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (877 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier