ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 14/4 - 2001  - pp.193-206  - doi:10.1007/BF03012691
TITRE
Effets comportementaux des cannabinoïdes Données animales

RÉSUMÉ

Deux sous-types de récepteurs cannabinoïdes (CB-R) sont identifiés à présent, les CB1-R, essentiellement localisés dans le SNC, et les CB2-R, périphériques. Le Δ9-tétrahydrocannabinol (Δ9-THC) est le composé actif essentiel de Cannabis sativa, l’anandamide est un ligand endogène, le WIN 55,212-2, le CP55,940, le HU-210, sont de puissants agonistes synthétiques, mais tous sont non sélectifs CB1/CB2. Chez l’animal, ils induisent l’association caractéristique de quatre symptômes: hypothermie, analgésie, hypoactivité et catalepsie, qui sont annulés par le SR 141716, antagoniste sélectif CB1. L’anandamide présente plusieurs différences par rapport aux autres agonistes puisque l’hypothermie, l’analgésie et la catalepsie qu’il induit ne sont pas atténuées par le SR 141716. Un processus cannabinoïde semble également intervenir dans la cognition, la mémoire, l’anxiété, le contrôle de l’appétit les vomissements, la pression intra-oculaire, l’inflammation et les réponses immunitaires. Bien que le Cannabis ait un usage récréationnel chez l’Homme, rares sont les études qui indiquent un potentiel appétitif chez l’animal. Au contraire, le Δ9-THC et les autres agonistes ont des effets aversifs dans divers tests. Le SR 141716 altère la perception par les animaux du caractère plaisant de différentes substances appétitives (nourriture, cocaïne, morphine) et réduit la consommation de sucre, de bière et d’alcool, suggérant que des mécanismes dépendant des CB1-R pourraient exercer un contrôle permissif sur les processus motivationnels positifs. Les systèmes cannabinoïdes ne semblent pas activés dans des conditions basales. Cependant, une étape dépendant d’une activation tonique des CB1-R a été mise en évidence dans le cas de douleurs chroniques et chez des animaux confrontés à des stimuli anxiogènes ou à des renforcements très motivants. Des mécanismes CB1 pourraient également exercer un contrôle tonique sur certains processus cognitifs.



ABSTRACT

Two subtypes of cannabinoid receptors (CB-R) have been identified to date, the CB1-R, essentially located in the CNS, and the CB2-R, found at the periphery. Δ9-Tetrahydrocannabinol (Δ9-THC) is the major active component of Cannabis sativa, anandamide is a putative endogenous ligand, WIN 55,212-2 and CP 55,940, HU-210, are potent synthetic ligands, all are CB1/CB2 non-selective agonists. In animals, they produce a characteristic combination of four symptoms, hypothermia, analgesia, hypoactivity and catalepsy, all reversed by the selective CB1-R antagonist, SR 141716. Anandamide exhibits several differences, compared to other agonists since hypothermia, analgesia and catalepsy are not reversed by SR 141716. Cannabinoid-related processes seem also involved in cognition, memory, anxiety, control of appetite, emesis, intraocular pressure, inflammatory and immune responses. Intriguingly, although Cannabis is widely used as recreational drug in humans, only a few studies revealed an appetitive potential of cannabimimetics in animals, and evidence for aversive effects of Δ9-THC and other agonists is more readily obtained in a variety of tests. SR 141716 impairs the perception of the appetitive value of positive reinforcers (food, cocaine, morphine), and reduces the motivation for sucrose, beer and alcohol consumption, indicating that positive incentive and/or motivational processes could be under a permissive control of CB1-related mechanisms. There is little evidence that cannabinoid systems are activated under basal conditions. However, a tonic involvement of a CB1-mediated cannabinoid link has been demonstrated, notably in animals suffering from chronic pain, faced with anxiogenic stimuli or highly motivational reinforcers. CB1-related mechanisms might also exert a tonic control on cognitive processes.



AUTEUR(S)
M.-H. THIÉBOT, F. CHAPERON

MOTS-CLÉS
Comportement animal, processus motivationnels, activité motrice, douleur, cognition, comportement alimentaire

KEYWORDS
Animal behaviour, motivational processes, motor activity, pain, cognition, feeding behaviour

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,76 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier