ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 16/1 - 2003  - pp.29-36  - doi:10.1007/BF03008100
TITRE
Relations entre pathologies psychiatriques et douleur: une approche chez l’animal?

RÉSUMÉ

Si aucune thérapeutique antalgique de conception nouvelle n’est apparue depuis 50 ans, c’est peut-être parce que l’étude des mécanismes physiopathologiques des douleurs n’a pas suffisamment pris en compte leur versant émotionnel, pourtant indissociablement lié à leur composante sensorielle. Malgré de nombreuses données laissant à penser que la plainte douloureuse est accrue chez des patients anxieux ou dépressifs. les mécanismes sous-jacents aux liens entre douleurs et dépression ou anxiété ont été, jusqu’à présent, très peu étudiés. Notre objectif est donc d’induire chez l’animal des symptômes proches de ceux qui sont rencontrés chez l’homme dans la dépression ou l’anxiété pour en rechercher les éventuels retentissements sur la «perception» de la douleur. Dans cette optique, nous avons développé un modèle original de stress social, fondé sur la peur anticipatoire qui provoque des comportements de type «anxieux» (émission d’ultrasons, immobilité, postures de soumission…) et une diminution de la consommation d’eau sucrée, interprétée comme une anhédonie pouvant mimer celle des patients dépressifs. Les répercussions de ce stress ont été examinées à la suite d’une stimulation nociceptive prolongée provoquée par l’injection de formol (5%, 50μl s.c.). Les animaux soumis au protocole de stress social présentent des signes de «douleur» significativement plus élevés que ceux qui sont observés chez les animaux témoins. Ainsi, ce modèle animal est capable de mimer l’hyperalgésie induite par «l’anxiété». II pourrait s’agir du premier paradigme expérimental permettant d’aborder chez l’animal les relations entre «anxiété» ou «dépresion» et douleurs, et donc, d’étudier les mécanismes qui les sous-tendent. Cette nouvelle approche devrait contribuer à une meilleure connaissance des systèmes neuronaux impliqués dans ces mécanismes, et pourrait conduire à de nouvelles pistes, jusqu’à présent peu explorées, pour la thérapeutique anti-douleur.



ABSTRACT

It is very possible that no analgesic therapeutics of new conception appeared since 50 years because the study of the pathophysiologic mechanisms of pain did not take into account its emotional component. And yet the emotional component is inseparably bound to the sensory component of pain. Numerous data suggest that pain complaints are highly prevalent among anxious or depressive patients. Until now however, very few studies were published on the mechanisms underlying the links between pain and depression or anxiety. Our objective was to elicit in animal symptoms close to depression observed in man, with the aim of studying their impact on pain «perception». In this perspective, we developed an original model of social stress, based on anticipatory fear. The later provokes both «anxious» type (ultrasound vocalisation, immobility, submission positions…) and anhedonic (decrease of sweet water consumption) behaviours. The repercussions of such stress were examined on the behaviour triggered by a prolonged painful stimulation (s.c. injection of 50 μl formalin 5%). Animals subjected to the protocol of social stress presented significantly more pain signs than the controls. We thus described the first animal model of anxiety-induced hyperalgesia. If this behavioural model is indeed a paradigm allowing approaching the relationship between «anxiety» or «depression» and pain, then it will allow studying the underlying mechanisms. This approach would seem to contribute to a better understanding of neuronal systems involved in these mechanisms, and then to lead to new therapeutic approaches.



AUTEUR(S)
J. ANDRÉ, Ch. BECKER, B. ZEAU, D. LE BARS, M. HAMON, F. CESSELIN, J.- J. BENOLIL

KEYWORDS
Anxiety, depression, chronic stress, chronic pain, hyperalgesia

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (1,5 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier