ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 16/3 - 2003  - pp.173-176  - doi:10.1007/BF03008067
TITRE
Thérapies stratégiques et développement des activités socialisantes chez le douloureux chronique au Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur

RÉSUMÉ

Un thérapeute comportemental et stratégique intervenant dans un Centre de Traitement de la Douleur s’attache à développer avec le patient doulKE3KEoureux chronique, initialement polarisé sur la sensation douloureuse exclusive, d’autres sensations et émotions générant de l’activité, du plaisir et du contact social afin de l’aider à reformuler un projet socio-familial et professionnel. II évalue d’abord les répercussions affectives et environnementales de la maladie douloureuse, en insistant sur l’aspect émotionnel d’expériences anciennes marquantes que le patient a pu gérer favorablement, puis il inventorie avec le patient ses ressources propres, encourage le patient à s’approprier certaines adaptations cognitives, notamment en favorisant le repérage des progrès même minimes. Différentes techniques peuvent être utilisées en complément de l’approche stratégique, à médiation sensorielle et/ou corporelle: hypnose, relaxation, musicothérapie, sophrologie, etc. Le thérapeute encourage enfin la mise en place d’activités extra-professionnelles et socialisantes, qui ont pour but de décentrer le patient de sa plainte douloureuse et permettre sa réappropriation d’une place et d’un projet social. Les patients sont encouragés à développer leur persévérance afin d’être mieux à même de gérer leur pathologie douloureuse au long cours et les rechutes éventuelles.



ABSTRACT

A behaviorist and strategic therapist working in a Pain Centre with a patient suffering from chronic pain, and mostly concentrating on an exclusive sensation of pain, endeavours to develop other sensations and other emotions leading to activity, pleasure and social mixing, in order to help him define a new social, family and professional project.

First, he evaluates the consequences of the painful disease upon the patient’s feelings and surroundings, insisting at the same time on the emotional aspect of former striking experiences that the patient has been able to control favourably. Then, with the patient’s cooperation, he makes a list of all his own resources and encourages him to acquire some forms of enlightment, especially by showing him how to realize that he has indeed improved, even at a small degree. Different techniques can be used as assets to this strategic approach, such as the sensorial and/or corporal interference: hypnosis, relaxation, psychotherapy, sophrology.

Finally, the therapist encourages the organisation of extra-professional and community-mixing activities, the aim of which is to deviate the patient from his pain complaint and enable him to find a new place in society and to draw new plans for the future. The patients are encouraged to have a more persevering attitude, in order to be in a better condition to deal with their painful pathology in the long term, together with possible relapses.



AUTEUR(S)
J. ARTAGNAN, J. NIZARD, B. ROBIN, C. CHIFFOLEAU, Y. LAJAT

MOTS-CLÉS
Douleur chronique, psychothérapie, sociothérapie, pluridisciplinarité, Centre de Traitement de la Douleur

KEYWORDS
Chronic pain, psychotherapy, sociotherapy, multidisciplinary approach, Pain Centre

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (416 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier