ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 16/4 - 2003  - pp.221-224  - doi:10.1007/BF03014224
TITRE
La dimension psychique de la douleur chronique: modèles étiopathogéniques

RÉSUMÉ

Le modèle bio-psycho-social de la douleur chronique est un modèle intégratif des dimensions biologiques psychologiques et sociales de la douleur. II permet de renoncer à la vision dualiste de la douleur, dans laquelle les dimensions somatique et psychogène s’excluaient mutuellement au lieu de se compléter. Ainsi, l’utilisation de ce modèle bio-psycho-social permet de considérer les comportements et les émotions comme partie prenante de la symptomatologie présentée par les douloureux chroniques.

Il faut pourtant souligner que les points de vue concernant l’étiopathogénie de la dimension psychique de la douleur chronique sont multiples. Ainsi les neurosciences nous éclairent sur cette dimension grâce aux phénomènes de sensibilisation et d’inhibition centrale du message douloureux. Les psychanalystes ont, quant à eux, recours à des notions telles que le traumatisme, le masochisme et la conversion. Les comportementalo-cognitivistes ont recours à des notions issues du modèle transactionnel du stress tels le sentiment de contrôle, l’anticipation anxieuse, les modalités d’adaptation (coping).

II est encore difficile de faire une synthèse cohérente de cette multiplicité de références théoriques, mais sur le plan pratique, elle permet de diversifier la palette des possibilités thérapeutiques offertes aux patients.



ABSTRACT

Biological, psychological and social dimension are the three components of an integrating model: the bio-psycho-social model of chronic pain, which doesn’t allow a dualistic vision of pain in which somatic dimension is opposite to psychological dimension. On the contrary, this model emphazises that behaviors and emotions become parts of the pain symptomatology.

The psychological dimension of pain can be explained in a lot of ways. Neurosciences highlight this dimension thanks to central sensitisation and inhibition of the pain signal. Psychoanalysts have another interpretation of the psychological dimension of chronic pain: they refere to trauma, masochism, and conversion. Cognitive-behavior therapist use notions issued of the stress transactional model such as the control of pain, the fear of pain and the coping with pain.

Up to now, it is impossible to propose a coherent synthesis of these different theoretical models explaining the psychological dimension of pain. But, the is to notice that this diversity allows a wide range of therapeutical propositions that can be offered to patients.



AUTEUR(S)
F. RADAT

MOTS-CLÉS
Douleur, psychologie, biopsychosocial, psychanalyse, neuroscience, thérapie cognitivo-comportementale

KEYWORDS
Pain, psychology, biopsychosocial, psychoanalysis, neuroscience, cognitive behavioral therapy

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (466 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier