ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 19/1-2 - 2006  - pp.25-28  - doi:10.1007/s11724-006-0002-7
TITRE
Souffrance psychologique; les soignants aussi

TITLE
The “burnout syndrome” among professionals

RÉSUMÉ

Face à la maladie grave, les soignants sont confrontés à des situations de diagnostics et de pronostics sévères, à la douleur physique, à la dégradation corporelle ainsi qu’à la souffrance morale dumalade et de sa famille. Ces confrontations sont porteuses d’une lourde charge émotionnelle qui nécessite d’être «élaborée», c’est-à-dire reconnue, exprimée, analysée et enfin assumée. L’élaboration peut être entravée par les contraintes de la réalité du soin. Le travail des soignants face à la maladie grave est alors répétitivement ponctué de traumatismes, mineurs ou non, d’expériences émotionnelles fortes ou violentes qui ne sont pas toutes élaborées: la répétition de ces traumatismes génère l’expériencedesouffrance. Les expériences émotionnelles sont liées à la douleur des malades et aux entraves à son soulagement, à la mort et aux deuils non résolus, à l’agressivité et au rejet. L’impuissance à guérir ou à soulager, l’insécurité, la désidéalisation, la culpabilité, les frustrations tissent la trame de la souffrance des soignants et le syndrome d’épuisement qui lui répond. Les moyens de défense sont souvent coûteux au plan de l’économie psychique et il est possible de mettre en place,au niveau professionnel, desmoyens de prévention, sinon de réparation de la souffrance des soignants.



ABSTRACT

Confronted to severe disease, professionals face situations of serious diagnoses and prognostics, pain, physical decline, and patient and family suffering. These situations are emotionally intense and need to be “processed”, that is to say to, be recognized, expressed, analysed, and finally accepted. This processing may be impeded by the constraining realities of care provision.

Professionals taking care of severe diseases repeatedly encounter minor or major traumatisms, strong or violent emotional experiences that are not all processed: traumatic repetition leads to psychological “burnout”. Emotional experiences are tied to patient’s pain and to the inability to provide relief, to death and to the uncompleted grieving, to aggressiveness and rejection. To feel powerlessness when trying to treat or to relieve, insecurity, loss of ideals, guilt and frustrations may lead to professional suffering and to the corresponding “burnout syndrome”. Defence mechanisms are psychologically expensive, and it is possible to set up preventive strategies or at least reparative measures for professional suffering.



AUTEUR(S)
M.-C. DEFONTAINE-CATTEAU, S. BLOND

MOTS-CLÉS
Souffrance psychologique, Personnel soignant, Syndrome d’épuisement, Syndrome professionnel des soignants (SEPS)

KEYWORDS
Psychological suffering, Professionals, Burnout syndrome

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (80 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier