ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 19/3 - 2006  - pp.42-46  - doi:10.1007/s11724-006-0008-1
TITRE
Coxibes: où en sommes-nous?

TITLE
Coxibs: where do we stand?

RÉSUMÉ

Les inhibiteurs COX-2 sélectifs sont efficaces dans le traitement des douleurs nociceptives et entraînent peu de complications digestives. Dès les années 2000, des évènements cardiovasculaires (infarctus, AVC, insuffisance cardiaque) ont été rapportés chez les patients traités par ces molécules, qui rompent l’équilibre entre thromboxane et prostacycline. En outre, à l’instar des AINS classiques, les inhibiteurs COX-2 sélectifs peuvent aggraver la fonction rénale et accroître la rétention hydrosodée. Chez les patients aux comorbidités cardiovasculaires, le paracétamol et les opioïdes demeurent le traitement de choix des douleurs nociceptives faibles à modérées. Faute de pouvoir se passer d’AINS, il est préférable de privilégier les composés à courte durée d’action, aux doses minimales efficaces et pour une durée limitée.



ABSTRACT

Selective inhibitors of cyclooxygenase-2 (COX-2) effectively treat nociceptive pain and are associated with reduced risk of gastrointestinal complications, making them appropriate for use in older and sicker patients. Since the year 2000, significantly increased risks of myocardial infarction, stroke and congestive heart failure have been reported in patients treated with these drugs, which disturb the balance between thromboxane A2 production and prostacyclin. Like all NSAIDs, COX-2 inhibitors can worsen renal function, resulting in increased sodium and water retention. Because of their favourable safety profiles, paracetamol and opioids remain the preferred analgesic therapy for mild to moderate nociceptive pain in patients with cardiovascular comorbidities. If NSAIDs cannot be avoided, the use of short-acting compounds, other than selective COX-2 inhibitors, at their minimum effective doses and for short periods of time is recommended.



AUTEUR(S)
J. DESMEULES, J.-L. FROSSARD, J.-M. GASPOZ

MOTS-CLÉS
AINS, AINS COX-2 sélectif, Complications

KEYWORDS
NSAIDs, Selective COX-2 inhibitors, Adverse effects

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (94 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier