ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 20/2 - 2007  - pp.64-72  - doi:10.1007/s11724-007-0040-9
TITRE
La médecine fondée sur les preuves : un outil de contrôle des soins de santé ? Application au traitement de la douleur

TITLE
Evidence-based medicine, a tool for health-care management? Application to the treatment of pain

RÉSUMÉ

La « médecine fondée sur les preuves », ou evidence-based medicine (EBM) est présentée par ses défenseurs comme étant le seul outil permettant une évaluation valide et non biaisée des interventions médicales diagnostiques et thérapeutiques. De nombreux gestionnaires de soins de santé y voient le moyen de distinguer les interventions efficaces, qui méritent un financement, de celles dont l’utilité est considérée comme faible ou nulle. Plusieurs auteurs ont cependant contesté la capacité de l’EBM à répondre à un tel objectif, et ce pour des motifs épistémologiques, méthodologiques, éthiques, politiques, économiques, anthropologiques et sociologiques. Une revue de leurs arguments montre que, si la médecine fondée sur les preuves est un outil puissant d’analyse de certaines questions, de nombreux domaines de la pratique clinique, comme la prise en charge de la douleur chronique, échappent totalement ou partiellement à son champ d’action. En conséquence, l’application dogmatique de l’EBM est philosophiquement et scientifiquement incorrecte, aliénante pour le patient comme pour le médecin et non éthique. Elle encourage l’expansion d’un modèle biomédical réductionniste, aux dépens du modèle biopsychosocial.



ABSTRACT

Evidence-based medicine (EBM) is described by its proponents as the only tool allowing a valid and unbiased evaluation of diagnostic and therapeutic medical procedures. As a consequence, numerous health-care managers consider it a method of distinguishing between effective procedures deserving funding and those found ineffective. Several authors, however, have questioned the capacity of EBM to achieve these objectives on epistemological, methodological, ethical, political, economical, anthropological and sociological grounds. A review of their objections shows that, although EBM is a powerful tool for analysing specific, well-defined questions, a wide range of clinical problems, such as chronic pain management, cannot be adequately assessed by its methods. The dogmatic use of EBM, therefore, is philosophically and scientifically unsound, alienating for patients and clinicians, and unethical. It contributes to the expansion of the biomedical model of clinical care at the expense of the more appropriate biopsychosocial model.



AUTEUR(S)
A. BERQUIN

MOTS-CLÉS
Médecine basée sur les preuves, Éthique, Économie de la Santé, Organisation de la Santé

KEYWORDS
Evidence-based medicine, Ethics, Health economics, Health organizations

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (163 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier