ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 23/3 - 2010  - pp.126-132  - doi:10.1007/s11724-010-0203-y
TITRE
Physiopathologie de la migraine

TITLE
Migraine pathophysiology

RÉSUMÉ

La crise de migraine correspond à un orage vasomoteur qui se développe au sein du cerveau et de ses enveloppes méningées. Les générateurs de la crise sont situés dans l’hypothalamus et des noyaux adrénergiques et sérotoninergiques, situés dans le mésencéphale et la protubérance. L’activation de ces noyaux provoque une vasoconstriction artériolaire dans le cortex cérébral et aussi une dérégulation des systèmes inhibiteurs de contrôle de la douleur. Il faut pour que la crise se développe une prédisposition génétique, désignée depuis longtemps sous le terme de « terrain migraineux ». Dans une forme rare de migraine, la migraine hémiplégique familiale (MHF), on a démontré l’existence de diversesmutations génétiques qui dérèglent le fonctionnement de canaux ioniques situés sur la membrane du neurone et de l’astrocyte, provoquant ainsi une excitabilité anormale du cortex cérébral et une susceptibilité accrue à générer une dépression corticale envahissante (DCE). Les symptômes neurologiques de l’aura migraineuse sont provoqués par le passage d’une ou plusieurs DCE sur la zone correspondante du cortex. La DCE se propage sur le cortex à vitesse lente (3–4 mm/min), ce qui correspond bien au développement progressif des symptômes de l’aura (« marche migraineuse »). La céphalée migraineuse provient de l’activation du système trigéminovasculaire (STV). Ces fibres sensitives cheminent dans la première branche du nerf trijumeau (V



ABSTRACT

A migraine attack is due to the development of a vasomotor storm within the brain and overlying meninges. The crisis is initiated in the hypothalamus and in the adrenergic and serotonergic nuclei situated in the midbrain and pons. Activation of these nuclei results in arteriolar vasoconstriction in the cerebral cortex and also disturbs the inhibitory mechanisms involved in pain regulation. In order for the crisis to develop, there has to be a genetic predisposition (migraine susceptibility). In a rare migraine variant, familial hemiplegic migraine (FHM), various genetic mutations have been described. These affect the functioning of ionic channels located within the neuronal and astrocyte membranes, thus producing abnormal excitability of the cerebral cortex and increasing the susceptibility to cortical spreading depression (CSD). The neurological symptoms of the migrainous aura result from the passage of one or more CSDs over the corresponding zone of the cortex. The CSD spreads through the cortex slowly (3–4 mm/min), which accords with the progressive development of the symptoms of the aura (aura progression). The headache derives from activation of the trigemino-vascular system (TVS). These sensory fibres travel in the 1stbranch of the trigeminal nerve (V



AUTEUR(S)
G. GÉRAUD

Reçu le 3 mai 2010.    Accepté le 29 mai 2010.

MOTS-CLÉS
Migraine, Mécanismes, Aura, Céphalée, Dépression corticale envahissante, Système trigéminovasculaire

KEYWORDS
Migraine, Pathophysiology, Aura, Headache, Spreading cortical depression, Trigemino-vascular system

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (525 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier