ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 23/3 - 2010  - pp.133-139  - doi:10.1007/s11724-010-0210-z
TITRE
Génétique de la migraine

TITLE
Genetics of migraine

RÉSUMÉ

Les principales avancées en matière de génétique moléculaire de la migraine viennent de l’étude de la migraine hémiplégique familiale (MHF), une variété rare de migraine avec aura (MA) à transmission autosomique dominante. Trois gènes ont été identifiés, et tous codent pour des transporteurs ioniques. Dans les modèles cellulaires et chez les souris transgéniques, les mutations causant la MHF entraînent une hyperexcitabilité neuronale et facilitent le déclenchement des vagues de dépression corticale envahissante (DCE), phénomène qui sous-tend l’aura migraineuse. Les très nombreuses analyses de liaison et études d’association dans les variétés plus fréquentes de migraine, migraine sans aura (MSA) et MA n’ont pas donné de résultats concluants, probablement en raison de l’hétérogénéité clinique de la migraine. Les nouvelles techniques d’analyse phénotypique et d’association sur le génome entier portent maintenant tous les espoirs d’identification des gènes de la migraine.



ABSTRACT

The principal advances in understanding of the molecular genetics of migraine come from studies of familial hemiplegic migraine (FHM), a rare migraine variant with aura, which has autosomal dominant inheritance. Three genes have been identified, all of which code for ion transporters. In cellular models and in transgenic mice, mutations causing FHM result in neuronal hyperexcitability, thus facilitating the triggering of waves of cortical spreading depression, the phenomenon which underlies the migrainous aura. Large numbers of linkage analysis and association studies in the most common forms of migraine, whether with or without aura, have yielded inconclusive results. This is probably due to the clinical heterogeneity of migraine. New methods of phenotype analysis and of exploration of association over the whole genome now seem to offer the best chance of identifying the genes of migraine.



AUTEUR(S)
A. DUCROS

Reçu le 22 avril 2010.    Accepté le 26 mai 2010.

MOTS-CLÉS
Génétique moléculaire, Migraine hémiplégique familiale, Migraine avec aura, Transmission autosomique dominante

KEYWORDS
Molecular genetics, Familial hemiplegic migraine, Migraine with aura, Autosomal dominant transmission

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (110 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier