ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Douleur et Analgésie

1011-288X
Vous êtes sur le site des articles parus entre 1988 et 2015 :
» Accédez aux articles parus depuis 2016 «
 

 ARTICLE VOL 25/3 - 2012  - pp.160-164  - doi:10.1007/s11724-012-0298-4
TITRE
Le maquillage correcteur pour une amélioration de la qualité de vie des patients : une démarche infirmière innovante pour aider les patients atteints de lésions affichantes

TITLE
Corrective make-up for a better quality of the patients’ life: a new approach of the nurse’s role in a medical health team to support patients displaying serious visual lesions using the techniques of make-up

RÉSUMÉ

Une lésion cutanée, qu’elle soit congénitale ou acquise, en particulier sur le visage, va déclencher une modification du comportement et de la relation avec les autres; cela peut aller de la simple gêne à une perte totale de confiance en soi, voire au refus de rencontrer l’autre, comme le montrent les études sur la qualité de vie. Les affections responsables peuvent être congénitales (angiome) ou acquises: maladies dermatologiques (acné, rosacée, troubles pigmentaires), cicatrices accidentelles (plaies, brulures) ou après chirurgie carcinologique. L’utilisation du maquillage apporte une solution sous réserve de la réunion de deux conditions: 1) les produits correcteurs doivent répondre à des normes bien spécifiques (riches en pigments, faciles à appliquer, sans risque d’irritation ou d’allergie), on parle de maquillage médical; 2) ils nécessitent une technique particulière, enseignée au mieux au cours d’un atelier où le patient découvre les produits correcteurs et leur mode d’application. Cette phase d’éducation et de soins bienfaisants est pour l’infirmière un temps complémentaire à l’écoute du patient. L’objectif final est que le patient apprenne à réaliser lui-même cette correction (automaquillage). Plusieurs ateliers de maquillage correcteur ont été mis en place en France dans les services hospitaliers. Celui de la clinique de la Miséricorde à Caen fonctionne une journée par mois; il est animé par une infirmière, un dermatologue et une esthéticienne.



ABSTRACT

The important psychosocial consequences of disfiguring skin lesions have been reported. They affect the minds of patients, lowering their confidence and self-esteem and affect their relationship with family and friends. Since January 2008, a corrective make-up workshop is being conducted at the Clinique de la Miséricorde in Caen (Normandy). The medical team is composed of a dermatologist, a nurse and an aesthetician. The objective of this workshop is first to show the patient how camouflage creams can be efficient in concealing a skin disease or a scar and then to help the patients to perform this corrective make-up by themselves



AUTEUR(S)
M. LAMI, P. DESHAYES

Reçu le 30 mars 2012.    Accepté le 30 avril 2012.

MOTS-CLÉS
Lésion du visage, Qualité de vie, Maquillage correcteur, Éducation thérapeutique

KEYWORDS
Disfiguring lesion, Quality of life, Corrective make up workshop, Self corrective make up

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (204 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier